• contact@projexium.com

     ::::

Secteur de l’industrie

::::   Groupe 1

Situation initiale – la trésorerie est très tendue malgré un recours massif à l’affacturage.

Création d’une modélisation financière des prévisions d’exploitation des entités et du groupe jusqu’en 2023 après validation de  tous les temps de cycle opérationnels.

Résultat – obtention d’un emprunt à 7 ans, remboursable in fine, couvrant l’essentiel du besoin de fonds de roulement.

::::   Groupe 2

Situation initiale – groupe complexe exerçant différents métiers par intégrations, sans reporting périodique intégré.

Création d’une modélisation fine de chacune des filiales (France, Suisse, Italie, Afrique du Sud) et des flux intercos

Résultat – mise en place d’un reporting mensuel complet pour la Direction et les actionnaires financiers.

::::   Groupe 3

Situation initiale – difficultés à maîtriser et démontrer les variations de dette nette et de BFR au niveau consolidé.

Création d’une modélisation financière du groupe pour mesurer au mois le mois les écarts de BFR entre celui calculé en fonction des temps de cycle cible (sur la base des chiffres réels) et celui effectivement constaté.

Résultat – mise en place progressive des indicateurs financiers dans le calcul du bonus des dirigeants.

 

     ::::

Secteur du négoce

Situation initiale – la progression très rapide d’une filiale (+30% par an), couplée à un BFR très défavorable, mettra à terme le groupe en difficulté.

Création d’une modélisation financière du groupe sur 3 ans mettant en exergue l’impact financier fort de la saisonnalité des ventes de la filiale amplifié par sa structure défavorable de BFR.

Résultat – obtention d’un financement variable, adossé sur les comptes clients de la filiale.

 

     ::::

Secteur du service

Situation initiale – la trésorerie est très tendue pour un groupe de plusieurs filiales avec de nombreuses transactions interco.

Création d’une modélisation financière des prévisions d’exploitation des entités et du groupe sur 3 ans après validation de tous les temps de cycle opérationnels.

Résultat – renforcement des capitaux propres par les actionnaires et des financiers.